samedi 25 novembre 2017

Ch. 19 La passion






19-1

Dès le matin les chefs des prêtres tiennent conseil
avec les anciens, les scribes et tout le Sanhédrin.
Ils lient Jésus, ils l'emmènent et le livrent à Pilate.

19-2

Pilate l'interroge:
"Es-tu le roi des Juifs?
" Il répond et lui dit: "Toi tu le dis."

19-3

Les chefs des prêtres portent contre lui leurs accusations.

19-4

Pilate l'interroge de nouveau:
"Tu ne réponds rien?
Vois tout ce dont ils t’accusent."

19-5

Mais Jésus ne répond plus rien,
si bien que Pilate s’en étonne.

19-6

Or, à chaque fête, il leur relâchait un prisonnier,
celui qu'ils demandaient.

19-7

Il y avait dans la prison le nommé Barabbas,
arrêté avec des révoltés, pour un meurtre
qu'ils avaient commis pendant une émeute.

19-8

La foule monte et se met à réclamer
ce qu'il leur accordait d’habitude.

19-9

Pilate leur répond:
"Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? "

19-10

Il sait que c'est par jalousie que les chefs des prêtres l'ont livré.

19-11

Mais les chefs des prêtres excitent la foule
pour qu'il leur relâche plutôt Barabbas.

19-12

Pilate, reprenant la parole, leur dit:
"Que voulez-vous que je fasse
de celui que vous appelez roi des Juifs? "

19-13

Eux crient de nouveau: "Crucifie-le! "

19-14

Pilate leur dit:
"Quel mal a-t-il fait? "
Ils crièrent encore plus fort: "Crucifiez-le ! "

19-15

Pilate, voulant satisfaire la foule,
leur relâche Barabbas;
et, après avoir fait flageller Jésus,
il le livre pour qu'il soit crucifié.

19-16

Les soldats l'emmènent à l'intérieur de la cour,
c'est-à-dire au prétoire.
Ils appellent toute la cohorte.

19-17

Ils le revêtent de pourpre
et lui mettent une couronne d'épines tressée.

19-18

Ils commencent à le saluer:
"Salut, roi des Juifs ! "

19-19

Ils lui frappent la tête avec un roseau,
lui crachent dessus et, se mettant à genoux,
ils se prosternent devant lui.

19-20

Après s'être moqués de lui, ils lui retirent la pourpre,
lui remettent ses vêtements
et le font sortir pour qu'on le crucifie.

19-21

Ils réquisitionnent un passant, Simon le Cyrénéen,
le père d'Alexandre et de Rufus,
qui revient des champs, pour porter sa croix.

19-22

Ils le mènent au lieu dit Golgotha,
ce qui se traduit par ''lieu-du-Crâne''.

19-23

Ils lui donnent du vin mêlé de myrrhe,
mais il n'en prend pas.

19-24

Ils le crucifient et se partagent ses vêtements,
en tirant au sort ce que chacun prendra.

19-25

Ils le crucifient à la troisième heure.

19-26

L'inscription indiquant le motif de sa condamnation porte:
"Le roi des Juifs."

19-27

Ils crucifient avec lui deux brigands,
un à sa droite, un à sa gauche.

19-28

Ainsi s’accomplit cette parole de l'écriture:
''Il a été mis parmi les malfaiteurs ''.

19-29

Les passants l'injurient en hochant la tête,
ils disent: "Hé! Toi qui détruis le sanctuaire
et le rebâtis en trois jours,
sauve-toi toi-même, et descends de la croix ! "

19-30

De même, les chefs des prêtres aussi,
avec les scribes, se moquent de lui entre eux et disent:
"Il en a sauvé d'autres, il ne peut se sauver lui-même.
Le messie, le roi d'Israël,
qu'il descende maintenant de la croix,
afin que nous voyions et que nous croyions ! ''
Ceux qui étaient crucifiés avec lui l'insultent aussi.

19-31

La sixième heure arrivée,
il se fait des ténèbres sur la terre entière
jusqu'à la neuvième heure.

19-32

A la neuvième heure, Jésus crie d'une voix forte:
"Eloï, Eloï, lama sabacthani "
ce qui se traduit par:
"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? "


19-33

Quelques-uns de ceux qui sont là, entendent et disent:
"Voilà qu'il appelle Elie."

19-34

Quelqu'un court imbiber une éponge de vinaigre,
et l'ayant mise au bout d'un roseau,
il lui présente à boire, et dit:
"Laissez! nous verrons si Elie viens le descendre. "


Jésus jette un grand cri, se tait et ne bouge plus.

19-36

Le centurion qui se tenant face à lui,
croyant qu'il a expiré, se demande:
"Vraiment cet homme était roi d'Israël ? "

19-37

Il y a aussi des femmes qui regardent de loin,
parmi elles Marie de Magdala, son épouse,
Marie, sa mère et Salomé,
ces femmes le suivaient et le servaient lorsqu'il était en Galilée,
beaucoup d'autres aussi
qui étaient montées à Jérusalem avec lui.

19-38

Le soir venu, comme c'est la Préparation,
c'est-à-dire la veille du sabbat, arrive Joseph d'Arimathie,
membre influent du conseil,
il attend, lui aussi, le Royaume de Dieu.
Il va hardiment auprès de Pilate
pour demander le corps de Jésus.


19-39

Pilate s'étonne qu'il soit déjà mort*,
il fait venir le centurion
et lui demande depuis combien de temps il est mort.

*Pourquoi s'étonne t-il ? Parce que ça lui paraît rapide et pour cause: Jésus n'est pas mort mais il le paraît.

19-40

Renseigné par le centurion*, il accorde le corps à Joseph.

*Ce centurion n'était pas médecin. Cette constatation de la mort du Christ était pour le moins peu crédible.

19-41

Celui-ci achète un linceul, il descend Jésus,
l'enveloppe dans le linceul
et le dépose dans un sépulcre taillé dans le roc,
puis il roule une pierre à l'entrée du sépulcre.

19-42

Marie de Magdala et Marie regardent où il est déposé.

19-43

Lorsque le sabbat est passé, Marie de Magdala,
Marie, mère de Jésus, de Jacques, et Salomé
achètent des aromates afin d'aller l'embaumer.

19-44

Le premier jour de la semaine, le matin, très tôt,
elles viennent au sépulcre, au lever du soleil.

19-45

Elles se disent entre elles:
"Qui nous roulera la pierre de l'entrée du sépulcre? "

19-46

Elles regardent et voient que la pierre a été roulée,
or elle était très grande.

19-47

Elles entrent dans le sépulcre et voient un jeune homme,
vêtu d'une robe blanche, assis à droite.
Elles sont effrayées.


Il leur dit:
"N'ayez pas peur !
Vous cherchez Jésus le Nazaréen, le crucifié,
il s'est réveillé*, il n'est pas ici.
Mais allez, dites à ses disciples et à Pierre
qu'il vous précède en Galilée,
c'est là que vous le verrez, comme il vous l'a dit."

*Il s'est réveillé, pas revenu des morts ! 

19-49

Elles sortent du sépulcre, elles s'enfuient,
car elles sont toutes tremblantes et bouleversées.
Elles n’en parlent à personne, car elles ont peur.

19-50

Relevé le matin, le premier jour, de la semaine,
il apparaît d'abord à Marie de Magdala.

19-51

Elle va l'annoncer à ceux qui avaient été avec lui,
et qui sont dans le deuil et les pleurs.

19-52

Quand ils entendent qu'il est vivant
et qu'elle l’a vu, ils ne la croient pas.

19-53

Ensuite, il se montre sous un autre aspect
à deux d'entre eux qui marchent, se rendant à la campagne.

19-54

Ceux-là reviennent l'annoncer aux autres,
qui ne les croient pas non plus.


Introduction

   L'évangile de Jésus Cet évangile est l'évangile sans les miracles Pour télécharger le PDF Pour nous, les Ma...