samedi 25 novembre 2017

Ch. 21 Demandez pour recevoir






21-1

Ce jour-là les disciples étaient assemblés
au sommet d’une montagne.
Le Christ se tenait parmi eux, silencieux,
et Myriam était auprès de lui.

21-2

André dit :
''Rabbi voici que ton silence nous étonne.
Pourquoi nous avoir réunis ?
N’as-tu rien à nous dire, aujourd’hui ? ''

21-3

Jésus dit:
'' Et vous, n’avez-vous rien à me dire ?
Pourquoi serait-ce la source qui devrait aller au devant des pèlerins ?
Le pèlerin oublie parfois qu’il a des jambes pour marcher.
Il oublie que ce n’est pas la route qui défile sous lui
mais son esprit qui se projette vers l’horizon*.'' 

*C'est à l'assoiffé de demander à boire. 

21-4

''Demandez, si votre intention est de recevoir.
Lorsque la terre a soif, c’est elle qui doit appeler la pluie.''

21-5
Simon-Pierre se leva d’entre tous et dit :
''Rabbi, chaque jour nous te suivons et nous t’écoutons,
pourtant notre cœur connaît toujours la sécheresse. ''

21-6

''Chaque jour, nous espérons la quiétude et la joie,
mais celles-ci ne viennent pas nous visiter.
Dis-nous pourquoi.
La force de l’Éternel n’est-elle pas dans tes paroles* ?
Plus nous te suivons sur la terre,
plus nous sommes troublés et l’eau continue de nous manquer. ''

*La force est dans l'action des disciples, pas dans les paroles du Maître. Le maître donne sa parole (ou Satsang) pour inspirer ses disciples mais c'est aux disciples d'agir.

21-7

Jésus ne les regarda pas et dit :
''Où est la l'erreur ? '' Puis, il revint au silence.

21-8

Simon-Pierre parla à nouveau :
''L'éternel ne connaît pas l'erreur.
Elle s’est installée dans l’homme par ses oreilles*. ''

*C'est à dire par ce qu'il a appris, par les concepts, les connaissances vaines.

21-9

André leva une main et dit :
''Pourquoi interroger le Maître puisque tu sais la réponse ? ''

21-10

Alors Jésus se leva et dit :
''Toi tu sais, mais lui commence à comprendre ''

21-11

''Celui-là veut comprendre, pour enfin connaître,
et réalise qu’il ne doit pas suivre mes empreintes*
mais imprimer les siennes en lui,
car c’est au-dedans qu’il trouvera ce qu'il recherche. ''

*Il est un mot en sanskrit  qui veut dire ''enseignement'' et signifie ''suivre les empreintes du maître sur le sable du temple''. Le Christ fait, sans aucun doute, allusion à ça.

21-12

''C'est au-dedans que se retrouve la joie perdue.
C'est au-dedans, aussi, que se trouve la porte
vers le royaume qui est le véritable monde.
Ainsi, la joie sourit à celui
qui ne se contente pas d'écouter ma parole
mais qui en fait sa vie.''

21-13

L’un des disciples demanda :
''Dis-nous comment faire pour en faire sa vie. ''


Alors le Christ dit :
''Commencez par vous placer en Lui*.
N’allez pas dans la dualité car, en vérité,
il n’y a pas de frontière.
Seuls les yeux créent la frontière
parce qu’ils ne voient pas ce qui unit les choses
et qui est en elles. '' 

*Se placer en Lui signifie rester dans le Saint-Nom, c'est à dire méditer mais seul ceux qui ont reçu le baptême du Christ connaissent cette technique. 

21-15

''Seulement en retournant le regard*
on peut voir ce qui unit toutes choses
et on peut rester dedans.''

*Retourner le regard c'ets méditer et utiliser, pour ça, une technique pariculière que le Christ révélait et qui est toujours révélée aujourd'hui: le technique de la Lumière. C'est tourner son regard vers l'intérieur de soi.


''L’œil * qui est la lampe du corps
éclaire pour nous ce monde qui crée les Mondes.
L’oreille qui sait entendre ouvre cet œil et le fait grandir.
Ainsi, la vérité qui s’ouvre à l’œil et à l’oreille
ouvre la route à une autre réalité.
L’un nourrit le multiple et le multiple renvoie toujours à l’Un. ''

*Il s'agit ici de l'ajna chakras ou troisième oeil.

21-17

''Je vous l’annonce :
restez uni en allant parmi la confusion. ''

21-18

''C’est de cette façon que vous vous placerez en vous.
Ceci est la voie de la paix, un point fixe*,
un centre dans le changement. '' 


*Ce point fixe, les disciples initiés le connaîssent bien: c'est le Saint-Nom et la technique de Méditation du même nom.

21-19

Simon-Pierre parla avec ces mots :
''Le Un s’approche dans la quiétude et la joie.
Le Un est stable et seul.
Mais, dis-nous comment placer la stabilité dans le changement ? ''

21-20

Jésus lui répondit :
''En contemplant la vérité derrière l'illusion,
en imaginant le rêve derrière les rêves du monde*.''

*Il y a ici un rêve en opposition avec les rêves du monde. Les rêves du monde seraient illusion, le rêve dont le Christ parle ici serait le Royaume, vu comme un rêve, c'est à dire un idéal.

21-21

Le disciple André s’étonna devant tous:
''Faut-il rêver ? ''

21-22

Alors le Maître lui dit :
''Il faut sortir du rêve des mondes, de l'illusion,
car la joie naît dans le rêve qui a conçut le jeu des rêves et des mondes.
Que comprenne celui qui a l’intention de comprendre.
Que dorme celui qui se plaît dans la plainte des rêves. ''

21-23

Je vous le dis ainsi :
''L’Un est dans l’éveil au Rêve. ''

21-24

André demanda encore:
''Enseigne-nous : le Rêve est-il la cessation de la souffrance ? ''

21-25

Jésus parla à tous en ces termes :
''Le Rêve dont je parle est le dépassement du rêve des frontières
qui est l'illusion pleine de dualité.''

21-26

''Les frontières sont la souffrance
car la souffrance est le toi et le moi qui se rêvent deux,
la souffrance est la dualité.
Le Rêve dont je parle se trouve dans l'Un ''

21-27

Alors Simon-Pierre interrogea :
''Mais la matière et la non-matière
font partie du rêve du monde.
Comment sortir des frontières ?
Comment quitter la dualité et retrouver l'Un ?''

21-28

Jésus les bénit tous puis leur dit :
''La matière et la non-matière font partie du rêve du monde.
Elles sont Un, elles sont le jeu par lequel l’Oubli tisse son œuvre.''

21-29

''La séparation est un jeu, de même que la souffrance.
La souffrance naît de l’orgueil premier*
qui joue à séparer la matière. '' 

*Cet orgueil premier nous le nommons ''faux-ego'', sur la voie. 

21-30

''Je vous le dis, ce jeu est un sourire de l’Éternel
pour nous faire sortir des mondes et nous faire vouloir la réalité.
Il faut avoir connu l'oubli de l'Un
dans les frontières du rêve du monde
pour désirer retourner à l'Un
de notre propre volonté, en toute conscience ''

21-31

Simon-Pierre prit à nouveau la parole :
''Dis-nous, maintenant, Qu’est-ce que la réalité ? ''

21-32

Le Maître dit :
''La Réalité est ce qui a conçu le jeu des réalités.
La réalité est ce qui vous fera faire pour vous même
ce que j'ai fais pour moi, dans la conscience de l'Un.
Elle est Imagination dans la confiance.
C’est elle qui engendre la Connaissance*.''

*La vraie Connaissance spirituelle non-apprise ou Shruti.

21-33

Le disciple interrogea encore :
''Nous avons soif. Comment atteindre la réalité ? ''

21-34

L’enseignant parla à tous :
''En désassemblant ce qui n’est pas Un.
En contemplant la ''matière'' qui invente la cassure.
En aimant la cassure pour ses jeux.
En aimant ses jeux pour sa route vers le Jeu.
Tout dans votre vie est le jeux du Père
pour vous ramener à lui. ''

21-35

Puis il dit encore : ''En osant.''

21-36

L’un des disciples se leva alors et questionna :
''Dis-nous maintenant : que signifie la matière ?
Devons-nous croire qu’elle se perpétue indéfiniment ? ''

21-37

Le Maître enseigna :
''Tout ce qui a été inventé et qui a été créé,
tous les éléments composant la nature des mondes
sont interdépendants et mariés en eux.
Mais sera désassemblé tout ce qui a été assemblé,
afin que tout retourne à la racine-mère,
ce qui est né de la poussière retournera à la poussière.
Ainsi, que celui qui a des oreilles pour écouter entende. ''

21-38

Simon-Pierre demanda :
''Puisque tu te dis messager et interprète des éléments
et des phénomènes de ce monde, dis-nous donc :
Quelle est la nature de la faute ? ''

21-39

Le Maître leva la main et dit :
''La faute n’existe pas car c’est vous seuls qui lui donnez existence*.
Vous faites cela à chaque fois
que vous vous pliez aux réflexes de votre réalité
construite et trompeuse.
Voilà de quelle façon la faute prend forme.''

*La faute est l'illusion, les idées préconçues, les concepts.

21-40

''Seule votre imagination crée la faute
Voilà aussi pourquoi le Bien vous a visités.
Le Bien a participé aux éléments de vos réalités
afin de marier à nouveau celles-ci à la Racine-Mère,
au tout qui est l'Un. ''

21-41

Le Maître poursuivit et dit :
''Écoutez la raison qui fait de vous des malades et aussi des mourants :
voyez les rêves de vos actions et vous saurez ce qui vous éloigne de vous.''

21-42

''Que comprenne celui qui veut comprendre. ''

21-43

''De l’attachement à l'illusion, à la dualité naît une passion
contre la Paix du Royaume et le péché est ainsi crée.
Voilà pourquoi, en vérité, je vous annonce:
recherchez l’harmonie avec l’Eprit-Saint
et s’il advient que vous êtes en rupture avec lui,
inspirez-vous des paroles que je vous dis.
Ainsi, que celui qui a des oreilles pour entendre entende ''

21-44

Après ces mots, le Bienheureux leur accorda sa bénédiction :
''Que la paix soit avec vous.
Que ma paix prenne racine, s’incarne en vous
et se multiplie. et que personne ne vous égare en disant :
Que la Paix soit avec vous,
car en vérité c’est en votre âme que réside le Saint-Nom. '' 

 

Introduction

   L'évangile de Jésus Cet évangile est l'évangile sans les miracles Pour télécharger le PDF Pour nous, les Ma...