dimanche 26 novembre 2017

L'évangile de Jésus





 
 

 

 

L'évangile de Jésus



Le fait que Jésus et Jean le baptiste se soient rencontré est hypothétique, des historiens pensent que Jean n'a jamais rencontré le Christ ni parlé de lui en tant que Messie. Jean attendait le Messie lui-même et, pendant qu'il était emprisonné par le roi Hérode, il aurait demandé à ses disciples d'aller voir comment ce Jésus était, comment il se comportait et ce qu'il enseignait, car ses agissements ne laissaient pas de le surprendre. Les versets des évangiles (Jean, par exemple) qui relatent la rencontre, de Jésus et du baptiste, pourraient tout aussi bien avoir été simplement inventés afin de placer le Christ dans la continuité du baptiste.



Jean, le baptiste, était désigné ainsi parce qu'il était baptiste. Les baptistes étaient des disciples du mandéisme, religion abrahamique, monothéiste et gnostique considérant qu'il y avait le monde d'en haut et celui d'en bas, celui de la lumière et celui des ténèbres, comme le manichéisme fondé par Mani au troisième siècle, qui est considéré comme un syncrétisme du judaïsme, du bouddhisme et du christianisme, mais qui pourrait bien être une forme de La Voie ayant ses origines en Inde (dans l'actuel Pakistan).



L'évangile selon Jean n'a pas été rédigé par l’apôtre, mais par les rédacteurs de la communauté johannique. Cette communauté comprenait nombre de disciples de Jean le baptiste. Selon l'évangile de Jean, certains de ses disciples suivront le Christ, comme André, Jacques et Jean de Zébédée, mais la majorité considérait le Christ comme un faux-prophète. Il existe toujours actuellement des baptistes, ou mandéens, qui considèrent Jésus comme un faux prophète.



Le mot « évangile », en grec (euangélion), avait une signification originale qui était : « message de la Grâce » et non pas « bonne nouvelle ». Pour nous, le message de la Grâce est le Satsang, mot sanskrit signifiant : « compagnie de la vérité », un des quatre piliers de la pratique spirituelle dite « La Voie ».



Les évangiles ont été rédigés dans un style propre à l'époque où ils ont été rédigés, qui que ce soit qui les ait rédigés. Ce style littéraire très prisé de l'époque est la « Vita ». Ce genre mêlait la narration de faits réels et d'inventions merveilleuses, destinées à charmer le lecteur ou l'auditeur.

 

 

 






L'évangile de Jésus

    Pour lire le PDF cliquez ici     L'évangile de Jésus Le fait que Jésus et Jean le baptiste se soient rencontré est hypot...